pendaison de Torrin et Grassi

Nice sous la botte nazie

Vous qui passez sous les arcades qui sont aujourd'hui celles des Galeries Lafayette, rue Jean Médecin, sachez que le 7 juillet 1944, les nazis pendirent aux lampadaires de ces arcades 2 Résistants qui avaient été dénoncés et arrêtés à Gattières, un petit village de la vallée du Var. Ils s'appelaient Séraphin Torrin et Ange Grassi. L'éxécution eut lieu devant une foule forcée à y assister et leurs corps restèrent pendus pendant 3 heures sous ces arcades.

 

Pour un article très complet sur les exécutions de résistants dans les Alpes Maritimes cliquez ici.

Les principaux lieux de torture et d'exécution des Résistants à Nice étaient

  • la Villa Lynwood, (aujourd'hui villa Lamberti) 103 avenue de Brancolar, à Cimiez, utilisée par les Italiens avant l'arrivée des nazis
  • la Villa Trianon, détruite en 1954, utilisée à partir de l'automne 43 par la Gestapo dès son arrivée à Nice. Elle se trouvait également à Cimiez. La villa Trianon était le principal lieu de torture de la Gestapo à Nice. A son emplacement se trouvent aujourd'hui deux immeubles, dont le 8 av. Gustave Nadaud.
  • l'Hôtel Hermitage, un palace situé sur les flancs de Cimiez, devenu le quartier général de la Gestapo. Ici aussi des Résistants furent torturés. Les batiments existent toujours mais l'hotel a été reconverti en une luxueuse résidence. Il est 42, rue Emile Bieckert.

La Villa Lynwood :

 

La Villa Trianon

L'Hôtel Hermitage :

Enfin la Wehrmacht, c'est à dire l'armée avait installé son quartier général à l'Hotel Atlantic, un hôtel qui existe toujours au 12, bvd Victor Hugo, à 100m de Nice Etoile et de la rue Jean Médecin.

Déportations des Juifs

Pour des informations sur les lieux de déportation des Juifs de la région Niçoise voyez cet article sur l'hôtel Excelsior.

La libération

monument insurrection Lors du débarquement de Provence, les alliés veulent foncer vers le Nord et Marseille. Nice ne fait pas partie, militairement, de leurs priorités. C'est donc un comité de Résistants réuni au Palais Stella, 20 Bvd de Cessole, qui décide de libérer la ville et lance l'insurrection pour le lendemain.

Ce monument situé au "Passage à niveau" où se déroulèrent les premiers combats de l'insurrection de Nice le 28 août 1944 commémore les Résistants morts lors de cette journée. Pour un compte rendu détaillé de l'insurrection cliquez ici.

Enfin plus généralement pour tout savoir de la Résistance sur la Côte d'Azur voyez le musée de la Résistance azuréenne